Les machines : DIY

Une chose me fascine : la dextérité de nos ancêtres à fabriquer très tôt des machines complexes, sans disposer de tous les outils modernes. 

Et encore : comment ces outils ont-ils été construits ? car pour fabriquer une fraiseuse, il faut une fraiseuse, pour fabriquer un tour il faut un tour … et pour fabriquer une machine de haute précision, un burin ne suffit pas !

Enfant, j’ai démonté plus d’horloges que je n’ai réussi à en remonter ! et depuis, fabriquer une mécanique me procure une grande satisfaction.

Réaliser une CNC, un petit tour, oui :

Alors il se trouve désormais que fabriquer devient à la portée du bricoleur de base : qui dispose du minimum en matière d’outillage électroportatif peut en effet envisager de fabriquer son propre tour, ou sa propre fraiseuse, … ; oh, de petites machines, aux performances modestes, et à un prix qui peut vite dépasser celui des mêmes machines achetées toute faites ; mais des machines d’une telle valeur aux yeux de leurs auteurs !

Ceci est rendu possible par le fait que l’amateur de base a désormais facilement accès aux matières et composants mécaniques et électroniques de base :
– acier, aluminium, laiton en plaques, en rond, en profilés divers,
– boulonnerie,
– roulements à bille, engrenages,
– vis et écrous à bille, glissières et rails prismatiques,
– moteurs de tous genres, électroniques de commandes,
– composants électroniques simples ou sous-ensembles élaborés,
– et même tous les logiciels de conception et pilotage …

En effet, tout cela se trouve à profusion sur le web, et à des prix parfaitement accessibles, surtout si l’on considère les industries extrême-orientales qui ont depuis longtemps dépassé le stade du plagiat pour maintenant offrir en masse des composants de toutes qualités à des tarifs défiant toute concurrence occidentale.

Alors, en me cantonnant à des constructions simples à base de profilés et plaques d’alu, faciles à mettre en oeuvre sans appareillage lourd, j’ai construit une fraiseuse CNC avec laquelle j’usine facilement l’alu (et même l’acier avec un peu de précautions), un petit tour partiellement numérisé avec laquelle j’usine facilement les métaux non ferreux et un peu l’acier, des instruments de mesure, et bien amélioré une petite fraiseuse. ; regardez donc, ce sont de vraies machines !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.